Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Salutation à la mode de con

 

Salutation  à la mode de con

Quel est le crétin, l’âne, l’abruti, l’imbécile qui a lancé cette nouvelle mode, induite par l’apparition du coronavirus, cette nouvelle habitude  entr’autres, qui consiste à se saluer en essayant de se percuter mutuellement et toujours maladroitement, l’olécrane ? Depuis plus d’un an maintenant, des connaissances que je rencontre, au prix d’une contorsion  grotesque, me menacent de leur coude replié, pointé vers mon visage (eh oui, je suis très petit…). S’ils  ne montraient pas, généralement, un visage avenant que je devine sous leur baillon-couche-culotte (une autre mode imposée, celle-là, sous peine d’une prune salée…) je partirais en courant. Quelle époque !

Naguère, sous des climats moins cléments on se frottait le bout du nez. Ici, on se bisait, on se reniflait, on s’embrassait, on s’enlaçait, on se serrait, on s’étreignait pour ce qui était des intimes. On baisait une main, on se la serrait plus ou moins cordialement, plus ou moins hypocritement, pour les autres. Et beaucoup de choses passaient dans ce geste, en tout cas un pacte de non agressivité _ « Vois je ne suis pas armé, je t’accueille ». Mais ce coude pointé comme un fleuret cherchant à croiser le mien, quel accueil ! Cela m’évoque également un gamin s’abritant derrière son bras pour éviter une baffe et ça me donnerait presque l’envie de leur en balancer une…

Puisqu’ il ne faut plus se toucher sous peine de sanctions ou de contagion, faisons nous des signes de la tête, des regards appuyés pour remplacer la main chaleureuse) ou vaguement indifférents (pour remplacer la main molle). Inclinons nous comme les orientaux plus ou moins bas, que sais-je encore ? Envoyons-nous des baisers avec les doigts, avec les lèvres etc. Mais de grâces ne me tendez plus votre coude, les coudes on peut et on doit même se les serrer en ce moment, voire s’en servir pour réveiller notre voisin qui somnole… La prochaine fois que je lèverai le coude avec vous, ce sera un verre à la main. Allez, « a nous retatàe la bouléte dau jhenoll (rotule) queme i disun che nous ».

Tag(s) : #Infos et coups de gueule

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :