Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURE GAY

Le curé gay

A  Rosnay la cure  serait gaie
Si père René le curé gay
Ne sanglotait dans sa soutane
Palpant son gros cul pétomane
Il geint :  j' n'ai plus rien dans la raie
Ô mon Dieu qu'est-ce que j'en ai fait
J'ai égaré le vit d'un moine
Rend  le moi vite Ô St Antoine (bis)

Le Saint dans sa grande bonté
A envoyé vite fait bien fait  
De Padoue, un mangeur d'avoine
Doté d'un fabuleux organe
Monté par un moine freluquet
Ayant été émasculé
Qu'arrive sans son p'tit patrimoine
Confisqué en passant la douane (bis)

Inutile donc de dialoguer
L'abbé se met à reluquer
Du baudet, la colonne trajane
En rougissant comme un' pivoine
Très excité par l' bourriquet
Qui se met à le chevaucher
Sans même soulever la soutane
Transperçant la sombre membrane (bis)

Désormais la cure est très gaie
Car Père René  le curé gay
Hurle et gémit sous sa soutane
Agite son gros cul mélomane
Se pâme et chante ô gué ô gué
 J'ai l' cul très gai, j'ai l' cul reggae
J'ai retrouvé le vit d'un âne
Ô soit loué grand  St Antoine (bis)

                                                                                   novembre  2018

Couplet à ajouter dans la chanson du Père Duschêne

Il faut couper la queue Nom de dieu !
Des curés pédophiles}bis
Prêtres libidineux, Nom de dieu !
Qui violent et qui enfilent Sang-dieu !
Nos garçons et nos filles Nom de dieu
Nos garçons et nos fi-i-i-lles

 

Tag(s) : #Chansons

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :