Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HISTOIRE

Merci à ceuxcelles qui se sont inquiété de mes "infidélités" de ces dernières semaines, ce n'était qu'une panne d'ordinateur. Voici donc aujourd'hui des histoires d'HISTOIRE, thème de ce jeudi dernier.

Histoire

Il était une fois
S’en allant à la foire
Marchant tout de guingois
Un dénommé Grégoire
Ce  paysan matois
Sur la route de Thouars
Conduisait  trente huit oies
Vouées à l’abattoir
Pressé, tout à sa joie
D’aller à l’égorgeoir
Ce vil(e) villageois
Rêvais de sa mangeoire
Il pensait à ses choix
Les moins grasses au séchoir
Les gésiers et les foies
Passés à l’étouffoir
Et puis comme il se doit
Les cuisses à la  lardoire
Puis il vendra au poids
La tête pleine d’espoir
Toutes les autres oies
Ce n’est pas dérisoire
Et déjà il se voit
Riche  afin de pouvoir
Ainsi qu’un grand bourgeois
Muni d’un beau bougeoir
Enfin  passer au doigt
D’ sa mie  dans son boudoir
La bague tant convoi-
tée : diamant et ivoire

Tout à sa rêverie
Notre pauvre jocrisse
Se trouve soudain pris
Par la locomotrice
Bilan: six mois au lit
Misère, procès, police
                            BaB nov. 21

             !!!!!

Notre histoire

Notre histoire, mon amour, avec un petit « h »
Ne sera pas écrite, elle manque de panache
Tu n’es pas Cléopâtre, et moi, pas Marc Antoine
Et ton nez est banal, chez nous tout est idoine
Rien ne sera conté sur notre tendre idylle
Elle n’intéressera personne ni un Virgile
Ni un Williams Shakespeare ni aucun chroniqueur
Ne daignera parler de nos petits bonheurs
Il faut évidemment pour entrer dans l’Histoire
Etre un grand conquérant, un criminel notoire
Un  grand aventurier, un défenseur des arts
Ou vivre malheureux, comme le pauvre Abélard
A qui on a coupé, à vif les génitoires
Pour avoir trop aimé, après les cours du soir
La très belle Héloïse qui entra au couvent
Pour prouver à l’amant, son grand amour fervent.
Nous ne serons pas non plus Tristan et Iseut
Qui sont célébrés par tous les cornemuseux
Nous ne serons pas non plus Paul et Virginie
Et nous n’irons jamais nous noyer à Port-Louis
Nous serons toi et moi des amants anonymes
Mais nos amours cachées sont à jamais sublimes
                                                           BaB nov.21                                                           

                               !!!!!

Histoire et vérité

Voici l’histoire d’un polisseur nommé Armand
Qui ponçait et polissait inlassablement
Il avait fort à faire dans ce monde rugueux
Plein d’aspérités, fait de bosses et de creux


Il arrondissait les angles également,
Répartissait les richesses plus justement
Demandait aux nantis et distribuait aux gueux
Il redonnait espoir à ceux qui avaient peu

Il ôtait de la pâte, le motton grumeleux
Il réglait les tensions entre les amoureux
Il savait, ici, là-bas, dénouer les nœuds

Il rabotait, adoucissait, lissait gaiement
Et le peuple l'encourageait assidûment
--- « Lisse tout Armand, lisse tout Armand », l’Histoire ment.
                                                      BaB nov. 21

Tag(s) : #poèmes, #Textes et poésies en poitevin, #Infos et coups de gueule, #Compositions musicales

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :